Tuesday, 3 March 2009

THE MANAGEMENT OF STRESS:


This introductory seminar, was given by Anthony Walmsley to the staff of the international publicity specialists, McCann Erickson, at their central office in Prestbury, near Manchester , UK, in March, 2001.

The Seminar was promoted and hosted by computer expert and consultant Steve Reilly, who's "Internal Arts Guild", has made significant contributions to the study and promotion of traditional Chinese Martial and Health systems in the United Kingdom.

The subject this evening, is 'stress' and we all have, are, or will, suffer from problems related to it. Before introducing the concepts on which the exercises I will be presenting are based, we must define a point of departure and I would underline that I will not be dealing with the two extremes provoked by this syndrome.
These extremes fall into two broad categories; first, acute depression and secondly, hysterical behaviour. These are pathologies which require specific diagnosis and intervention which is beyond the scope of this seminar. What I propose is, "How does the normal, average person, recognize when they are suffering from stress and what can they do about it?"
The methods I'll be demonstrating are taken from Oriental health systems, however, assuming that the majority of you have no more than a passing interest in Indian Yoga or Chinese Qigong, I'd like to assure everybody that you can't damage yourself physically or mentally, by practicing what I'm going to show you.
These simple methods are easily learned and if practiced on a regular basis, produce positive results within a relatively short period of time.
I'd also mention, that there's nothing 'mystical' or 'spiritual' about them! We are not taking the "New Age" highway here, in fact, be warned against anyone setting themselves up as a "Master" or "fountain of wisdom".
Let's take a look at the symptoms of stress. First, a general sense of lack of energy; feeling 'down', 'can't handle things', 'don't feel up to it', 'couldn't be bothered' etc. At the other end of the scale we have outbursts of anger, irritability or being easily annoyed by situations which are of little or no significance.
Having realized that one is suffering from one, or a combination of these states, the next step is to attempt a change for the better, however, to effect a positive change in any structure requires 'an energy source'. This implies the reorganization of the energy already available within the structure and modification of how energy from external sources is perceived, chosen and managed. A 'structure' may be a business, a domestic situation or, with regards to exercises which I will be presenting this evening, the human body.
One of these 'energy sources' is the air around us and to modify physical and mental states, it is crucial to be aware of your breathing pattern and regulation.
If you watch a baby breathe, it breathes with its whole body, what you see is the natural rise and fall of the lower abdominal area. This is natural and correct breathing which we teach ourselves not to do it as we get older!
If we don't breathe deeply using our total lung capacity and not just the upper two thirds, we can't fully rid ourselves of the carbon dioxide content of inhaled air which remains in the lower third . Over time, if carbon dioxide is not emitted in the breathing process it turns into carbonic acid, causing a range of digestive and associated disorders.
Breathing deeply does not mean taking large gulps of air which are then restricted to the chest area. Place one hand on your chest and attempt to breathe deeply into the lower part of your diaphragm. If you see your chest rise then the breathing pattern is limited. Your upper chest should remain still and you should see the whole area from under your ribcage to your pelvic bone expand. This takes some practice so don't be put off if it feels strange and unusual to do at first, remember we have not been doing this since we were
babies!
This breathing pattern is best practiced with the tongue gently placed against the ridges just above the upper front teeth, whilst the breath comes gently in and out through the nose. This kind of deep breathing, common to all the breathing practices of Indian Yoga and Chinese Qigong, massages the internal organs and
expels carbon dioxide.
To further aid relaxation, the breathing can be trained alongside some simple mental strategies which are sometimes referred to as 'auto hypnotic' techniques. This particular method uses the phrase, "I Am Relaxed". On the in breath you mentally say "I". When you have inhaled to your fullest into the lower area of the lungs, you mentally, say "Am" and as you exhale you say "Relaxed".
This complete cycle may be repeated from fifteen to twenty times. There are many ways of doing this kind of thing but the intention is to make a connection between a physical action and a mental state. Once learned, this can be practiced anywhere, anytime; in the office or at home, driving the car or done just before going to sleep.
I'd now like to introduce a series of self massage techniques and looking at the gestures one makes when feeling tired or stressed, you'll note that we all tend to stretch, rub our temples, eyebrows, back of the head etc. These areas can be consciously massaged to alter our state of feeling and thereby reduce or eliminate the physical symptoms of stress.
Systems such as Traditional Chinese Medicine, have taken these 'natural' movements we make and codified them into methods of self treatment. This, in itself, is not important but it does relate to the fact that we are engaging with the energy systems of the body and the inventors of these methods invested huge amounts of energy and time exploring their effectiveness over hundreds of years.

Make two fists and rub the thumbs together until they become hot. Place your thumbs on your forehead in between the eyebrows at the bridge of the nose and gently stroke both thumbs towards the temples. Repeat this five or ten times stopping to rub your thumbs together if the sensation of heat diminishes.
Applying the same methodology, massage:
- down from the bridge of the nose to the upper lip,
- the eyelids from inside to out,
- under the eye from inside to out,
- the side of the temple in an anti clockwise manner,
- around the cheekbone anti clockwise,
- at the back of the head to the sides of the ears you will find two small indentations. In Acupuncture, these are called the Gallbladder 20 points and are known as the ‘gates to the brain’. They can be lightly tapped or massaged, a method which is called 'beating the drum'.

Each of these simple self massage techniques should be repeated from five to ten times, in each case making sure you are using the breathing described earlier. It is also helpful to massage the hands by pinching the cavities at the ends of your fingers on either side of the base of the nail and similarly massaging each finger in turn, towards the wrist crease.
Although this approach to relieving physical and mental tension is very simple, it is extremely effective in combating 'chronic fatigue syndrome' and stress related conditions in general.
In closing, I'd like to thank you all for attending and hope you'll actually give these methods a try; you'll find it enjoyable, very relaxing and it certainly won’t do you any harm! I'd also like to thank Steve Reilly for organizing things and Michael Jones for taking notes.


The management of stress : La gestion de la pression

Cette conférence d'introduction, dirigé par Anthony Walmsley était destiné au personnel spécialisé en publicité internationale, de la société McCann Erickson, dans leur établissement central à Prestbury, près de Manchester, au Royaume Unis en mars 2001.

La conférence a été organisée et rendue possible grâce à l’expert en informatique Mr Steve Reilly, conseiller de la « guilde des arts interne», apportant de significatives contributions à l'étude et à la promotion des arts martiaux Chinois et des sciences curatives Chinoise au Royaume-Uni.

Le sujet de cette soirée, est « la pression » dont nous avons tous souffert ou souffrons encore et des problèmes qui lui sont directement liés. Avant de présenter les concepts sur lesquels les exercices que je présenterai sont basés, nous devons définir un point de départ et je soulignerais que je ne traiterai pas les deux extrêmes provoquées par ce syndrome. Ces extrêmes se rangent dans deux grandes catégories ; la première, la dépression aiguë et la seconde , le comportement hystérique. Ce sont des pathologies qui exigent des diagnostics et des interventions spécifiques lesquelles vont bien au-delà du sujet abordé dans cette conférence. Ce que je propose c’est, « comment fait une ou plusieurs personnes normales, à identifier quand elles souffrent de pressions diverses et que peuvent elles faire quand cela se produit ? » Les méthodes que je démontrerai sont prises des systèmes orientaux de santé, cependant, supposant que la majorité d’entre vous n'ont pas plus d’ intérêt pour le yoga indien que pour le Qigong Chinois, je voudrais rassurer tout le monde en vous disant que vous ne pouvez pas vous faire de mal ni physiquement ni mentalement, en pratiquant ce que je vais vous montrer.

Ces méthodes simples sont facile à apprendre et si pratiquées de façon régulière, elles produisent des résultats positifs en relativement peu de temps. Je mentionnerais également, qu’il n’y a là rien de « mystique » ou de « spirituel » ! Nous ne prenons pas ici la route du « new age », en fait, soyons en garde contre quiconque se présenterait comme « maître » ou bien « fontaine de la sagesse ». Jetons un coup d'œil aux symptômes du stress. D'abord, un sentiment général de manque d'énergie ; se sentir « faible », « ne pas contrôler les choses », « ne pas y arriver », « ne pas être là » etc. tracassé, au bout du rouleau, être sujet à des accès de colère, irritabilité ou être facilement ennuyé par des situations peu ou pas d'importante.

Après s'être rendu compte que l’on souffre d'une, ou plusieurs symptômes, la prochaine étape sera d’effectuer un changement positif, cependant, effectuer un changement positif de chaque structure exige « une source d'énergie ». Ceci implique la réorganisation de l'énergie déjà disponible dans la structure et la modification de la façon dont les sources de l'énergie externe sont perçues, choisies et contrôlées. Une « structure » peut être une situation professionnelle ou une situation familiale, quant aux exercices que je présenterai ce soir, la stutture sera le corps humain.

Une de ces « sources d'énergie » est l'air autour de nous et pour modifier les états physiques et mentaux, il est crucial de se rendre compte de votre mode de régulariser la respiration.
Si vous observez un bébé respirer, il respire avec son corps en entier, ce que vous voyez est la montée et la descente normale du secteur abdominal inférieur. C'est la respiration normale et correcte que nous tendons à ne plus faire quand nous vieillissons !

Si nous ne respirons pas profondément en utilisant notre capacité pulmonaire en totalité et pas simplement les deux-tiers supérieurs, nous ne pouvons pas entièrement nous débarrasser de la teneur en anhydride carbonique de l'air inhalé qui reste dans le troisième tiers inférieur. Avec le temps, si l'anhydride carbonique n'est pas émis dans le processus de respiration il se transforme en acide carbonique, entraînant une gamme des désordres digestifs associés à cette façon de respirer. La respiration profonde ne signifie pas prendre une grande quantité d'air alors limité à la poitrine. Placez une main sur votre poitrine et essayez de respirer profondément dans la partie la plus inférieure de votre diaphragme. Si vous voyez votre poitrine se lever alors le mode de respiration est limité. Votre poitrine au niveau supérieur ne devrait pas s’élever, vous devriez par contre voir le secteur entier au dessous de votre cage thoracique jusqu’à votre os pelvien augmenter. Ceci demande une certaine pratique et bien entendu semble un mode étrange et peu commun de respirer, souvenons nous, nous n’avons plus respiré comme cela depuis que nous étions bébé !

Ce mode de respiration positive est pratiqué en plaçant la langue contre le palais juste au-dessus des dents avant supérieures, tandis que l’air entre et sort par le nez. Ces genre de respiration profonde, est communs à toutes les pratiques respiratoires qu’il s’agissent de yoga indien ou de Qigong Chinois, il massage les organes internes et expulse l'anhydride carbonique.
Pour faciliter la relaxation, la respiration peut allée plus loin en appliquant des stratégies mentales simples qui sont désignées parfois sous le nom « de techniques hypnotiques automatiques ». Cette méthode particulière emploie l'expression, « je suis détendu ». En expirant vous dites mentalement « JE ». Quand vous avez inhalé et remplie vos poumons dans le secteur inférieur, vous dites mentalement, « SUIS » et pendant que vous exhalez vous dites « DETENDU». Le cycle complet peut être répété de quinze à vingt fois. Il y a beaucoup façons de faire ce genre de chose mais l'intention est d'établir un rapport entre une action physique et un état mental. Une fois appris, ceci peut être pratiqué n'importe où, n'importe quand ; dans le bureau ou à la maison, en conduisant la voiture ou juste avant d’aller dormir. Je voudrais maintenant présenter une série de techniques d’auto massage en fait certain geste peuvent être identifiés dans notre comportement, quand on se sent fatigués ou soumis à une contrainte, vous noterez que nous tous, tendons à nous étirer, frottez nos tempes, sourcils, la nuque etc. Ces secteurs peuvent être consciemment massés pour changer notre état ou nos sensations, pour réduire ou éliminer les symptômes physiques de toutes tensions. Les systèmes tels que la médecine chinoise traditionnelle, ont repris ces attitudes « naturelles » en les transformant et en les codifiant en méthodes d'automédication. Ceci, en soi, n'est pas important mais nous rappelle au fait que nous engageons dans les systèmes énergétiques du corps et que les inventeurs de ces méthodes ont investis un temps considérable d'énergie en explorant leur efficacité durant des centaines d'années.

Serrez vos deux poings et frottez les pouces ensemble jusqu'à ce qu'ils se réchauffent. Placez vos pouces sur votre front entre les sourcils et l’arc du nez et frottez doucement les deux pouces vers les temples. Répétez ceci cinq ou dix fois, cesser de frotter vos pouces ensemble si la sensation de la chaleur diminue.

L'application de la même méthodologie, massent :
vers le bas de l’arc du nez vers la lèvre supérieure,
- les paupières de l'intérieur vers l’extérieur,
- sous l'œil de l'intérieur vers l’extérieur,
- côté de la tempe d'une dans le sens contraire des aiguilles d'une montre,
- autour des paumettes, dans le sens contraire des aiguilles d'une montre,sur la nuque à côtés des oreilles vous trouverez deux petites cavités. En acuponcture, celles-ci s'appellent les points n° 20 de la vésicule et sont connus sous le nom de « portes de au cerveau ». Ils peuvent être légèrement tapés ou massés, cette méthode s'appelle « battre le tambour ».

Chacune de ces techniques simples d’auto massage devrait être répétée de cinq à dix fois, dans chaque cas en veillant à employez la respiration décrite ci-dessus . Il est également utile de masser les mains en pinçant les cavités aux extrémités de vos doigts de chaque côté de la base de l'ongle et en massant chaque doigt alternativement, vers le pli de poignet. Bien que cette approche dans la façon de soulager les maux liés à la tension physique et mentale soit très simple, elle est extrêmement efficace dans le combat contre « le syndrome chronique de fatigue » et les conditions connexes à la pression et tension en général. Avant de finir, je voudrais vous tous remercier pour votre présence en espérant vraiment que vous essayerez ces méthodes; que vous les trouverez agréables, reposantes de toute manière elles ne vous feront aucun mal Je voudrais également remercier Mr Steve Reilly pour l’organisation et Mr Michael Jones pour avoir pris de nombreuse notes.